Historique du projet 

 

Le dossier du terme valorisant Fromager fermier a débuté en 2015. C’est l’Association des fromagers artisans du Québec (AFAQ) qui a mis ce projet sur les rails. Elle voulait permettre d’identifier les fromages fabriqués par un producteur-transformateur à partir du lait de sa propre ferme.

Le terme valorisant Fromage fermier est le premier terme valorisant depuis la révision de la Loi sur les appellations réservées et des termes valorisants en 2006.
 
À la demande de l’AFAQ, le CILQ a pris en charge le dossier à la fin de l’été 2021 et est officiellement porteur de celui-ci depuis. Son mandat est de représenter les producteurs-transformateurs de tous les types de lait que l’on retrouve au Québec (vache, chèvre, brebis et bufflonne) en tant que responsable du terme valorisant.

Ce projet nécessite une étroite collaboration avec le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV), Québec Vrai et le MAPAQ. 

Le projet a été financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre du Programme d’appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants.

 

C’est quoi un terme valorisant?
C’est une reconnaissance officielle par l’État québécois de l’authenticité d’un produit bioalimentaire distinctif. Un terme valorisant identifie une caractéristique particulière d’un produit, généralement liée à une méthode de production ou de préparation, recherchée par le consommateur, dans ce cas-ci, la façon fermière de produire des fromages.

Les produits identifiés par un terme valorisant doivent être conformes à la norme autorisée par règlement du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et certifiés par l’organisme de certification accrédité par le CARTV.

L’autorisation d’un terme valorisant confère à un fromager accrédité té le droit exclusif d’utiliser, selon le cas, cette appellation ou ce terme.

Le terme valorisant Fromage fermier est le premier terme valorisant québécois à être autorisé!

 

Qu’est-ce qu’un fromage fermier?

Consulter la fiche Fromage fermier du MAPAQ :



C’est un fromage fabriqué par un producteur-fromager selon des techniques traditionnelles à partir de lait provenant uniquement de son exploitation.

Description

En vertu de l’avis juridique 76026 publié le 15 décembre 2021 dans la Gazette officielle du Québec, volume 153, no 50, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne, a autorisé le terme valorisant Fromage fermier et sa traduction anglaise Farmstead Cheese.

La production fromagère fermière se fait dans le respect du principe suivant : une ferme, un troupeau, un fromager. Ainsi, un producteur-fromager transforme en fromage le lait du troupeau qu’il élève sur un seul et même site d’exploitation.

Le terme valorisant Fromage fermier est officiellement autorisé par l’État québécois pour protéger une technique fromagère distinctive et un savoir-faire unique. Ce terme valorisant constitue un repère de confiance pour le consommateur à la recherche d’un produit fermier authentique et traçable.

L’outil informe et sensibilise la population aux particularités du fromage fermier et de l’expertise fromagère québécoise. En offrant une garantie d’authenticité, le terme valorisant procure finalement une valeur ajoutée aux produits fermiers et une différenciation claire; un enjeu fondamental pour les producteurs-transformateurs qui évoluent dans un marché compétitif.

Quelques jalons historiques du dossier

L’Association des fromagers artisans du Québec (AFAQ) a débuté en 2015 les travaux pour la création du terme valorisant fromage fermier pour permettre d’identifier les fromages fabriqués par un producteur-transformateur à partir du lait de sa propre ferme. Il s’agit d’un premier terme valorisant depuis la révision de la Loi sur les appellations réservées et des termes valorisants en 2006.

Le CILQ met sur pied un comité producteurs-transformateurs qui agira comme comité aviseur au fil de l’avancement des travaux. Ce comité définira, entre autres, les besoins d’amélioration de la norme afin d’en assurer son développement, sa réputation et sa pérennité. Ce comité, composé de producteurs-transformateurs, aura également à consulter, de temps à autres, les entreprises visées par le terme valorisant Fromage fermier.  

Exigences de certification

Un Fromage fermier provient d’une ferme située sur le territoire québécois. Le ou les propriétaires participent directement à la fois à la production laitière ainsi qu’à la fabrication et à la mise en marché de leurs fromages. Les techniques de fabrication mises en œuvre doivent se rattacher à des usages, des traditions, des pratiques ou des savoir-faire reconnus, de même qu’à des méthodes innovantes qui respectent l’esprit du terme valorisant.

Le Fromage fermier contient les laits du troupeau présent sur le lieu même de l’exploitation. Tous les types de fromages peuvent porter le terme valorisant Fromage fermier, qu’ils soient affinés ou non. Ils peuvent être fabriqués avec des laits crus, thermisés ou pasteurisés de vache, de chèvre, de brebis ou de bufflonne. La fromagerie qui utilise le terme Fromage fermier ne peut pas traiter au cours d’une année plus de deux (2) millions de litres de lait, peu importe la catégorie de ruminants qui le produit.

Quelles sont les raisons qui ont motivé la mise en place du terme valorisant Fromage fermier?

  • Accorder une meilleure visibilité à ce savoir-faire;
  • Différencier leurs produits sur le marché;
  • Avoir un outil qui permet aux consommateurs de connaître un produit unique;
  • Protéger cette distinction et éviter que certaines entreprises non éligibles usurpent le terme à des fins promotionnelles
  • Rassurer le consommateur sur la qualité et l’unicité du produit qu’il consomme;
  • Pour identifier, valoriser et protéger le travail des producteurs-transformateurs.
Comment est né le terme valorisant Fromage fermier?
L’Association des fromagers artisans du Québec (AFAQ) désirait faire réserver le terme valorisant fromage fermier. Grâce au soutien financier accordé par le Programme d’appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants (PADARTV) du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) l’Association a procédé à une étude d’opportunité en 2015 qui a permis de confirmer la pertinence de la réservation du terme valorisant fromage fermier. Depuis septembre 2021, le Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ) a pris le relais de l’AFAQ et est devenu le groupe porteur de ce terme valorisant.


Quel est le rôle du CILQ dans l’obtention du nouveau terme valorisant Fromage fermier?

Pour l’obtention récente du terme valorisant Fromage fermier, le CILQ a complété le travail amorcé pour notamment finaliser les travaux et la norme et permettre de rendre officiel l’existence du terme et la possibilité qu’il soit reconnu par la certification.

Le CILQ s’est assuré que tous les éléments soient présents permettre le bon fonctionnement de la norme (contrôle, certification). Un des objectifs du CILQ est de voir aux bonnes liaisons entre les organisations concernées.

Quel est le rôle actuel du CILQ dans le dossier?

Le groupe porteur qu’est le CILQ a le mandat de faire la promotion du terme et des producteurs-transformateurs certifiés et de les faire tous rayonner.

Le CILQ doit assurer la pérennité et assurer le rayonnement du terme valorisant Fromage fermier. Le CILQ fait la promotion de l’adoption du terme valorisant auprès des entreprises visées, des distributeurs, boutiquiers, médias spécialisés et des consommateurs. Le CILQ a aussi un rôle dans la mise à jour et l’évolution de la norme.

Quel rôle joue le MAPAQ dans le dossier terme valorisant Fromage fermier?

Le MAPAQ est partenaire du CILQ dans le dossier terme valorisant Fromage fermier.

Il s’occupe de :

  • La gestion du programme d’appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants (PADARTV);
  • La gestion du logo officiel;
  • L’expertise technique.

Quel rôle joue le CARTV dans le dossier terme valorisant Fromage fermier?

Le CARTV est un collaborateur du CILQ dans le dossier du terme valorisant Fromage fermier.
Il s’occupe de :

  • L’offre l’expertise et fournir l’encadrement juridique;
  • L’accréditation de l’organisme de certification;
  • Informer le public et l’industrie sur les appellations;
  • Il a aussi un rôle de surveillance : il a pour mission de surveiller l’usage des appellations réservées et des termes valorisants.


Quel rôle joue Québec Vrai dans le dossier terme valorisant Fromage fermier?

Québec Vrai est un collaborateur – organisme de certification accrédité dans le dossier du terme valorisant Fromage fermier.

Il s’occupe de :

  • La vérification de l’application de la norme chez les entreprises en vue de la certification;
  • L’accompagnement des entreprises dans le respect des exigences;
  • La délivrance du certificat de conformité pour les produits certifiés.


Quels sont les coûts de certification?

Le CILQ fait bénéficier les entreprises intéressées à un financement équivalent à 75 % du tarif de certification* pour obtenir le terme valorisant Fromage fermier pour vos produits admissibles.
 
Comment obtenir la subvention?

  1. Effectuer le processus complet de certification avec Québec Vrai, l’organisme certificateur pour le terme valorisant Fromage fermier;
  2. Déposer la demande de remboursement de 75 % du tarif de certification avant la fin de l’année 2022 auprès du Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ) en présentant la facture de Québec Vrai et la preuve de certification. 

Des questions sur le processus de certification?
Contactez Québec Vrai à info@quebecvrai.org ou au 819 693-4646. Vous pouvez également vous diriger sur leur site à www.quebecvrai.org

* Applicable sur les frais directement associés à la certification (1490 $ en date du 28 janvier 2022).

Quelles sont les raisons qui ont motivé la mise en place du terme valorisant Fromage fermier?

  • Accorder une meilleure visibilité à ce savoir-faire;
  • Différencier le produit sur le marché;
  • Mener de façon collective des actions de promotion;
  • Avoir une définition bien encadrée qui rallie la majorité des producteurs-transformateurs et qui permet aux consommateurs d’en connaître le sens;
  • Protéger cette distinction et éviter que certaines entreprises non éligibles usurpent le terme à des fins promotionnelles;
  • Pour identifier, valoriser et protéger le travail des producteurs-transformateurs;


Quels sont les avantages pour les producteurs-transformateurs de se certifier?

  • Une définition commune du savoir-faire fermier pour rallier les producteurs-transformateurs;
  • Une valeur ajoutée et une différenciation claire sur le marché;
  • Une façon d’identifier, de valoriser et de protéger le travail des producteurs-transformateurs;
  • Un pouvoir de promotion collectif structurant pour l’ensemble des producteurs adhérents soutenus par le groupe porteur.


Quels sont les avantages de la certification Fromage fermier pour le consommateur?

  • Un repère de confiance pour le consommateur à la recherche d’un produit authentique et 100 % traçable;
  • Un véhicule pour informer et sensibiliser le consommateur aux particularités du fromage fermier et au savoir-faire fromager québécois;
  • Une façon de supporter l’économie locale et des entreprises qui dynamisent les régions du Québec;
  • Une occasion de découvrir le goût de nos différents terroirs.

Le terme valorisant Fromage fermier offre une garantie d’authenticité et une identité visuelle facilement repérable par les consommateurs à la recherche de fromages fabriqués selon une expertise fromagère distinctive qui met en valeur le savoir-faire créatif des producteurs agricoles du Québec et de la vitalité des régions.

Comment reconnaître un fromage fermier dans les étalages?
Un fromage fermier affiche obligatoirement le logo officiel Fromage fermier sur son emballage qui inclut la désignation Fromage fermier ainsi que la mention « terme valorisant ». Le nom Fromage fermier (ou sa traduction anglaise reconnue Farmstead Cheese), ainsi que la mention « terme valorisant » peuvent aussi être écrits sur l’emballage, du moment qu’ils se trouvent dans le même champ visuel que le logo.

Le nom ou le logo de l’organisme de certification Québec Vrai doit également se retrouver sur l’étiquetage du produit, dans l’une ou l’autre de ses versions : OCQV, Québec Vrai ou le logo Québec Vrai.

Quel est le procédé d’étiquetage d’un Fromage fermier?

  • Le logo officiel pour identifier le terme valorisant doit être utilisé. Ce logo comprend la désignation Fromage fermier ainsi que la mention « terme valorisant ».
  • Le nom de l’organisme de certification accrédité doit également se retrouver sur l’étiquetage du produit, qu’il s’agisse du nom en toutes lettres, ou que ce dernier soit inscrit dans le logo de l’organisme de certification.

Maintenant que la norme du terme valorisant Fromage fermier est encadrée par une loi, est-ce qu’elle est immuable?
Non. La norme fera l’objet de réévaluation annuelle au besoin, et minimalement tous les cinq ans. C’est le groupe porteur du terme valorisant Fromage fermier, le CILQ, qui est responsable de maintenir la norme à jour, en collaboration avec le CARTV.

À cet effet, le CILQ se repose sur un comité aviseur de producteurs-transformateurs qui inclut des producteurs-transformateurs de toutes les sortes de lait du Québec. Ce comité a comme fonction, entre autres, de consulter les entreprises visées par le terme valorisant Fromage fermier et de formuler des recommandations au CILQ à l’égard de demandes de modifications à la présente norme.


Est-ce que les fromages étrangers ou d’autres provinces seront soumis à la même réglementation? Est-ce qu’un fromage ontarien ou du Vermont pourra s’appeler fermier?
Les fromages importés et vendus sur le territoire du Québec devront démontrer au CARTV qu’ils respectent les exigences de la norme Fromage fermier afin de pouvoir conserver leur dénomination « fermier ». L’un des critères est que la ferme soit située au Québec. Ainsi, normalement les produits provenant de l’extérieur ne pourront pas être certifiés et donc ne pourront pas porter la désignation du terme valorisant sur le territoire québécois.

Est-ce que le terme valorisant Fromage fermier existe ailleurs qu’au Québec?
En France, il existe la mention valorisante qui est supervisée par l’État également. Pour les mentions valorisantes comme « fermier », il n’y a pas de système de certification.

Certificateurs accrédités
Le certificateur accrédité pour le terme valorisant Fromage fermier est Québec Vrai. Pour des demandes sur la certification, veuillez les contacter par courriel à info@quebecvrai.org.

Les entreprises intéressées à obtenir la certification ou à en connaître davantage sur les exigences et le processus de certification sont invitées à consulter la Norme et à contacter Québec vrai à info@quebecvrai.org.

Guide et normes graphiques du logo
Pour connaître le guide et les normes graphiques du logo Terme valorisant Fromage fermier, consultez le document proposé par le CARTV.

Le CILQ est là pour vous!
Pour toute question entourant le projet, veuillez contacter notre équipe en nous écrivant à fromagefermier@cilq.ca ou encore par téléphone au 450 486-7331 poste 100.

Séance d’information 
Une séance d’information s’est tenue à la fin janvier 2022 avec les collaborateurs du projet, le CARTV et Québec Vrai. Pour visionner la séance, cliquez ici.

Revue de presse

  • 18 février 2022 – Entrevue avec le ministre Lamontagne pour le balado Agro Québec avec Lionel Levac – Lien pour l’entrevue
  • 8 février 2022 – Reportage à l’émission de radio de Pénélope McQuade – Lien du reportage 
  • 7 janvier 2022  – Article sur Radio-Canada : Une appellation de fromage fermier à la Station de Compton – Lien vers l’article
  • 7 janvier 2022Article dans La Terre de chez nous : Le sceau « fromage fermier » officiellement autorisé par Québec 
  • 4 mai 2021Article dans le journal Le Devoir – Le terme «fromage fermier» sera bientôt certifié au Québec
  • 4 mai 2021Reportage à Radio-Canada Saguenay – Lac-Saint-Jean : Une appellation réservée pour les fromages fermiers
  • 25 août 2017 Article dans Agro Québec : « FROMAGE FERMIER » Désaccord chez les artisans québécois 
  • 23 septembre 2016 – Article dans le journal Le Devoir : Ça sent le fromage… fermier !
  • 20 juillet 2013 – Article dans le journal Le Soleil : « Fromage fermier »: une appellation souhaitée pour se distinguer de la masse