Qu’en est-il de l’intérêt des différents partis politiques fédéraux pour les enjeux du secteur de la transformation laitière de la province et du pays ?

Qu’en est-il de l’intérêt des différents partis politiques fédéraux pour les enjeux du secteur de la transformation laitière de la province et du pays ?  Le Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ) demeure plutôt perplexe à cet égard.

Saint-Lambert, 30 septembre 2019 – Au cours des dernières années, le gouvernement Trudeau a conclu coup sur coup 3 ententes de libre-échanges qui ont concédé plus 10% du marché canadien des produits laitiers aux pays membres de ces ententes.   Ces ententes auront des impacts sur la rentabilité des fabricants de produits laitiers, sur le maintien de leurs activités de fabrication, sur le maintien des emplois et, par effet collatéral, sur le développement économique des régions si rien n’est fait pour soutenir le secteur. De plus, plusieurs initiatives réglementaires menacent de réduire encore davantage la compétitivité des fabricants.

 

Que compte faire nos futurs élus pour aider le secteur à affronter ces menaces ? Les membres du CILQ peuvent-ils faire confiance au prochain gouvernement pour soutenir les 9 000 emplois qui dépendent de l’industrie de la transformation des produits laitiers au Québec ? Le prochain gouvernement offrira-t-il des mesures incitatives à l’investissement afin d’aider les membres à s’adapter à la nouvelle réalité commerciale ? Le gouvernement va-t-il s’engager dans un dialogue constructif avec l’industrie pour s’assurer que les nouvelles réglementations ne constitueront pas un frein à sa compétitivité́ ? Quel sera le plan du prochain gouvernement pour s’assurer que le secteur de la transformation laitière canadienne et québécoise poursuive sa croissance malgré les embûches imposées par les décisions du précédent gouvernement ?

Consultez le communiquer Juste ICI