1963-2013 – 50 ans au coeur de l’évolution laitière québécoise

50 ans – Faits saillants

C’est le 14 août 1963, au Motel Le Montagnais de Chicoutimi, qu’a lieu l’assemblée de fondation réunissant trois associations: les industriels laitiers de la province de Québec,lesfabricants de crème glacée de la province de Québec et les manufacturiers de lait concentré du Québec. Le regroupement créé vise à mieux coordonner les activités et représentations des différents secteurs de l’industrie laitière et Léonard Roy est nommé vice-président exécutif de cette nouvelle association.

Dès mai 1964, les bureaux du Conseil, alors hébergé par l’Association des industriels laitiers, sont situés Place Crémazie, coin St-Laurent et Crémazie, à Montréal. Encore aujourd’hui, le Conseil a pignon sur le boulevard St-Laurent dans le même secteur.

En 1967, les industriels confient au Conseil le mandat d’agent de négociation pour les conventions des plans conjoints locaux et régionaux de mise en marché du lait et les conditions d’approvisionnement. Lors de l’assemblée générale annuelle du 15 février 1968, tenue au Holiday Inn de Québec, on adopte les nouveaux règlements de l’association et suite à cette assemblée, on obtient les lettres patentes au nom de «Conseil de l’industrie laitière du Québec inc. – Quebec Dairy Council inc.»

En 1970, on assiste au premier congrès du CILQ, qui réunit également les trois associations fondatrices. En fait, il faut attendre jusqu’en 1972 pour voir ces trois associations transférer leurs activités et leurs avoirs dans le cadre du CILQ et s’y fondre complètement.

À la fin des années 70, les instances gouvernementales recommandent de s’engager dans un processus de négociation d’une unique convention de mise en marché du lait, regroupant ainsi les conditions d’approvisionnement et les règles entourant le lait de consommation et le lait industriel (ou lait utilisé pour la fabrication des divers produits laitiers). À cette époque, Donat Roy est président du conseil d’administration et devient un joueur important de ces négociations, avec Claude Lambert, le nouveau président exécutif. Une convention sera finalement conclue à la fin de 1984.

Les années 90 sont surtout marquées par les nombreuses fusions et acquisitions d’entreprises. Des entreprises renommées commeCrémerie des Trois-Rivières, Fromagerie Cayer, Fromagerie Côté, Laiterie Mont St-Hilaire, Sealtest, Lactantia, Béatrice et Delislesont absorbées par les géants Saputo, Parmalat et Danone.

Paradoxalement, c’est également à la fin des années 90 et au début des années 2000 que l’on assiste à la plus grande éclosion de micro-fromageries. D’une dizaine alors en activité, elles deviennent vite près de 50, réparties à la grandeur de la province, principalement producteurs-transformateurs.

En 2002, Pierre Nadeau prend le relais à la direction du CILQ. En 2005, le Conseil de l’industrie laitière du Québec devient leConseil des industriels laitiers du Québec. Des études de marché ayant démontré que le public en général associe l’industrie laitière à un tout englobant de la ferme à la table, le changement de dénomination définit plus précisément l’aspect transformation de l’organisme, tout en permettant de conserver l’acronyme CILQ.

En 2013, à l’aube de ses cinquante ans d’activités, le CILQ a toujours pour mission de contribuer au développement économique, social et professionnel de l’ensemble de ses membres, dans le respect de l’équité et d’un développement dynamique et structuré de l’industrie québécoise et ses mandats premiers restent la négociation de la Convention de mise en marché du lait et les approvisionnements de lait.

L’histoire continue: en mai 2014, Charles Langlois devient le 4e PDG de l’association après le départ de Pierre Nadeau à la retraite.